Halte aux noeuds!

Le démêlage, moment redouté par certains maîtres, ne doit toutefois pas être négligé au risque d’avoir de mauvaises surprises.
Démêlage, mais pourquoi tirer sur les petits noeuds? PARCE QUE…
Non non, je vous rassure, il y a plusieurs bonnes raisons qui nous poussent à démêler régulièrement notre chien à poil mi-long ou long.

Une fourrure bien démêlée permet à la peau de respirer, lui limitant ainsi les problèmes.
Cela permet également au chien de mieux réguler sa température, lui évitant ainsi d’avoir trop froid l’hiver ou trop chaud l’été.  En effet, à force de laisser les noeuds se cumuler, le poil va feutrer, devenant ainsi compact. Imaginez-vous l’été avec un manteau bien épais qui ne laisse pas passer l’air, c’est le coup de chaud assuré. Et inversement, l’hiver, avec un manteau épais qui retient l’humidité… Ce n’est pas agréable de se balader avec des vêtements humides. Et, c’est pareil pour Truf.
Quand la fourrure est trop feutrée, le démêlage n’est plus envisageable car cela devient trop douloureux pour lui. La seule solution est de tondre intégralement votre loulou. C’est toujours ennuyeux de le tondre à ras, car son poil joue un rôle important.

L’idéal pour ne pas en arriver là, est de démêler régulièrement votre compagnon à quatre pattes. 
Il est préférable de passer 10 minutes tous les deux jours, plutôt que 30 minutes une fois par semaine. 
D'une part, la séance sera moins longue pour votre chien (donc plus agréable) et ensuite il y aura moins de nœuds à enlever d’un coup. Ainsi, les séances de démêlage seront moins douloureuses pour lui. 
Enfin, votre compagnon aura une plus belle fourrure et fière allure!

Au cours de ces séances, nous le brosserons partout. Il faut porter une attention particulière sur certaines zones qui s’emmêlent plus rapidement, celles où il y a souvent du frottement :
- Derrières ses oreilles 
- L’intérieur de ses pattes ( surtout vers le haut)
- L’endroit où le harnais passe
- Vers ses fesses
- Sous son ventre
N’oubliez pas la queue, en la brossant avec délicatesse car il s’agit d’une zone sensible.

Mais alors comment transformer le démêlage en un instant d’échange avec son chien?

Ayez une attitude positive en entreprenont la séance. Les chiens ressentent nos pensées, nos sentiments… Ce sont de vrai éponges.
Si nous lui envoyons des signes du type « Je n'ai pas envie, tu vas avoir mal mon coeur… », il va le ressentir et va avoir très peur ou ne se laissera pas faire…
Il faut donc le démêler avec confiance, en lui montrant que l’on est sûr de soi.
La récompense par la friandise ou le jeu en fonction des préférences de votre loulou rend l’instant démêlage plus agréable.
Au début, récompensez le souvent, par exemple, après avoir démêlé une patte, hop une récompense, ensuite je passe à l’oreille puis une récompense… Commencez dès son arrivée dans le foyer et au fil du temps, vous verrez qu'il s'y habitue et vous pourrez espacer le nombre de fois où vous le récompenserez. 
Le jeu ou la friandise sont de bons outils pour rendre ce moment plus agréable. En plus, il va être fier de lui car vous le féliciterez pour sa patience. La reconnaissance du maître est importante pour lui.

Après, il est vrai que pour certains chiens, qui n’ont notamment jamais été manipulés ou qui ont des  troubles du comportement cela est plus compliqué et nécessite un accompagnement personnalisé par des professionnels.
Allez tous à vos brosses et amusez-vous bien avec Truf !

Gersende,

Commentaires